DOCUMENTAIRES

DES MAUX AUX MOTS

En 2014, les victimes de viol n’osent toujours pas parler. C’est le constat tristement banal, mais alarmant, qui m’a poussée en tant que journaliste, en compagnie de Mathilde, photographe, à partir à la rencontre de ces victimes. Notre but ? Comprendre les mécanismes de culpabilisation dont elles sont prisonnières.
 Valérie Gillioz – photo Mathilde Troussard

Lien vers l'article " Viol : pourquoi la chape de plomb" paru dans le numéro 47 de Psychologies magazine Belgique

"Viol des maux aux mots" publication dans le mook 24h01.



Lien vers le site 24h01 pour commander le magazine ou accéder à la liste des librairies partenaires

Retour au menu